Un collectif citoyen lyonnais interpelle le président de la métropole et le préfet dans une lettre ouverte

Le 8 avril 2019, le Collectif de Soutien Migrants de l’ex collège Maurice Scève interpelle la métropole et la préfecture de la situation précaire dans laquelle vivent 250 personnes dont des MNA reconnu.e.s par la métropole.

L’ex collège Maurice Scève est le lieu de vie précaire de 250 personnes dans la métropole lyonnaise. Avec une trentaine d’arrivées par mois, le collectif de soutien migrants alarme sur les conditions de vie de plus en plus inacceptables et réclame une solution pérenne à un phénomène qui va continuer dans les mois et les années à venir.

Retrouvez la Lettre Ouverte.  

Partagez cette information