Mardi 17 décembre, la justice a tranché en faveur de 25 travailleurs maliens, employés clandestinement à Paris.

Le tribunal des Prud’hommes de Paris reconnaît les droits de 25 travailleurs clandestins maliens, obtenant ainsi des dommages et intérêts pour, entre autres, « discrimination raciale et systémique ».

 

Retrouvez l’article sur TV5 Monde.

Partagez cette information